Comment s'occuper de mon animal

MON CHIEN

Son bien-être ...

Le bien-être d'un gros chien est plus difficilie à garantir dans un petit appartement mais ce qui compte surtout pour lui c'est la présence de son maître ...

La situation du logement peut avoir des conséquences imprévus : comment descendre un chien malade de 40kg d'un 6ème sans ascenseur ? Préférer un petit chien ...

Dans la maison, la corbeille du chien n'est pas dans un endroit stratégique : en travers d'une porte, devant un escalier ou une chambre.

Il ne faut pas confier l'animal en l'absence de son maître.

Son alimentation ...

 Tous les chiens ne sont pas soumis au même régime : leur taille, leur âge, leurr état physiologique, leur activité conditionnent leurs besoins nutritionnels.

Le chien mange après son maître, c'est une question de hiérarchie.

Les aliments tout préparés de bonne qualité assurent un équilibre alimentaire adapté.

Le chien accepte de manger tous les jours le même aliment et c'est meilleur pour sa santé. 

Surveiller le poids de son animal, c'est veiller sur sa santé : un chien obèse est un malade en puissance pour lequel il est temps de demander l'avis de Vétérinaire et de passer à une alimentation allégée.

Les friandises sont permises en petit nombre... si on allège d'autant la ration quotidienne.

Pas d'exercice après le repas, surtout pour les grands chiens, rapidement victimes de la redoutable torsion d'estomac. 

Certaines maladies sont mieux vécues accompagnées d'un régime particulier : demandez conseil à votre Vétérinaire.

Ce qui est bon pour l'homme ne l'est pas forcèment pour le chien : le chocolat est toxique pour lui, il digère mal les sauces, l'oignon lui est néfaste. 

Ses sorties ...

Faites la différence entre la "pause pipi" et la vraie promenade détente (30 minutes au moins.)

Les sorties hygièniques ont lieu 3 à 4 fois par jour pour un chien adulte, davantage pour un chiot qui ne se contrôle pas encore.

Les sorties en ville se font toujours en laisse; rendues obligatoires en zone urbaine par le règlement sanitaire départemental. On peut lâcher le chien dans des espaces signalés, en forêt ou à la campagne.

Le chien est considéré comme étant en état de "divagation" s'il est à plus de 100 mètres de son maître, hors de surveillance effective ou de sa portée de voix. Il risque la fourrière. 

En cas de morsure de son chien, le maître est responsable et doit soumettre son animal le plus rapidement possible à trois visites vétérinaires séparées chacune par 7 jours d'intervalle. 

 Soyez sûr de son rappel quand vous l'appelez lors des promenades pour qu'il revienne vers vous à votre signal.

Ramassez impérativement les déjections de votre chien : c'est un comportement citoyen !

Faites-le identifier par puce éléctronique afin de faciliter les recherches en cas de perte.

Faites-le vacciner pour pouvoir le sortir en toute sécurité.

 

MON CHAT

Son bien-être ...

Le chat dort 16 heures par jour en moyenne, ce qui est l'panage des animaux chasseurs (le proies sont, elles, toujours sur le qui-vive.)

Le chat peut être en pleine forme la nuit : autrefois il chassait, maintenant il joue.

Le chat aime se reposer dans un cadre chaud et douillet.

Son alimentation...

Il apprécie la diversité mais n'accepte un nouvel aliment que si l'odeur lui plaît. Et si elle lui déplaît, il est capable de jeûner plusieurs jours plutôt que de céder.

Les aliments tout préparés de bonne qualité assurent un équilibre alimentaire adapté.

Selon son âge et son activité, il va changer d'alimentation.

Certaines pathologies nécessitent de régime stricte prescrite par un Vétérinaire (insuffisance rénale, calculs.)

Ses sorties...

Gare à la proximité d'une route : l'accident est la première cause de décès des chats qui sortent.

Equipez-le d'un collier à élastique pas trop serré, ainsi, s'il s'accroche à une branche, il pourra se libérer.

Attention aux fenêtres et aux balcons : les chutes sont fréquentes, toujours graves, parfois mortelles.

Il est identifié par puce éléctronique afin de faciliter les recherches en cas de perte.

Le chat est considéré comme étant en état de "divagation" lorsqu'il est non identifié à plus de 200 mètres d'une habitation ou seul à plus de 1000 mètres du domicile de son maître.

S'il est laissé en liberté, il doit être stérilisé pour éviter les reproductions anarchiques afin de ne pas accroître la population d'animaux errants, abandonnés ou maltraités.

Il est vacciné pour éviter les risques de maladies contagieuses.